MANDE LANGUAGES
 

Expédition linguistique russe en Afrique Occidentale

 

Cette page est résultat d’une collaboration helvético-russe qui a commencé à la fin des années 1990 lorsque Valentin Vydrin et Thomas Bearth prirent contact par courriel en vue de la participation d’étudiants de la chaire africaniste de l'Université d'Etat de St Petersbourg à l’élaboration d’un dictionnaire toura (langue mandé parlée à l’ouest de la Côte d’Ivoire) sur la base des données linguistiques accumulées par Bearth au cours des années. Une demande, rédigée ensemble, d’une subvention qui permettrait aux mandéisants russes d'entreprendre des enquêtes de terrain sur l’ensemble des langues mandé-sud parlées en Côte d’Ivoire reçut ensuite une réponse favorable de la part de la Fondation Nationale Suisse de Recherches Scientifiques (FNS).

Voici en bref les activités réalisées dans le cadre du projet intitulé "Lexicology of Eastern Mande languages in the context of Mande linguistic comparison (FNS-7SUPJ062156.00), en suivant la chronologie des séjours de recherche de terrain en Côte d’Ivoire effectués au fil des années par les chercheurs russes.

2001

Participants:

Thomas Bearth (Professeur de l'Université de Zürich, coordinateur suisse), Valentin Vydrin (coordinateur russe), Dmitry Idiatov (toura), Irina Jouk (gouro), Alyona Tcherdyntseva (dan-gwèètaa), Tatiana Nikitina (wan).

2002

Participants:

Thomas Bearth et Valentin Vydrin (direction des recherches), Dmitry Idiatov (toura), Irina Jouk (gouro), Alyona Tcherdyntseva (dan-gwèètaa), Alexandre Zheltov (gban), Anna Erman (dan-blo).

Membres de l'expédition de l'anné 2002, Margrit Bolli, Késsé Mongnan

Pour se faire une idée de buts et des résultats de ces deux premières « saisons » de recherche , on consultera l'Introduction au premier livre issu de ce projet (publié en russe) :

Выдрин В.Ф., Желтов А.Ю. Введение // Южные манде: Лингвистика в африканских ритмах. К 50-летию Константина Позднякова. СПб: Европейский Дом, 2002, с. 3-8. [Valentin Vydrine, Alexandre Zheltov. Les langues mandé-sud: La linguistique aux rythmes africains. Matériaux de l'expédition petersbourgeoise en Côte-d'Ivoire. Le volume dédié à Konstantin Pozdniakov à l'occasion de son 50e anniversaire. St. Pétersbourg: Espace Européen, 2002, pp. 3-8.]

2003

En raison de la guerre civile qui suivit une tentative de coup d'état en septembre 2002, la Côte d'Ivoire restera politiquement divisée en deux zones jusqu’à la fin du projet. Il se trouve que la plupart des langues étudiées par le groupe de recherche mandé-sud sont proches de la ligne du front (ligne d’armistice de 2003-2008) ou sont situées du côté contrôlé par les forces rebelles. Les aires de locution resteront donc inaccessibles aux chercheurs russes. Les travaux, déplacés désormais à Abidjan, la capitale économique du pays, seront cependant poursuivis avec des assistants disponibles sur place ou, dans plusieurs cas, exilés de leur région d’origine sous le coup des affrontements.

En revanche, la coopération avec l'Institut de Linguistique Appliquée de l'Université de Cocody (Abidjan) se voit renforcée par un Colloque sur les langues mandé de Côte d’Ivoire, organisé conjointement en octobre 2003 et financé par le FNS (« Les langues mandé de Côte d'Ivoire », Université de Cocody (Abidjan) du 15 au 17 octobre 2003, FNS- IB 7610-103197).

Une période de recherche de plusieurs semaines a pu être greffée sur la conférence, grâce aux assistants de langue présents à Abidjan. Y ont participé :

Thomas Bearth (coordination), Valentin Vydrin (direction ; dan-gwèètaa), Dmitry Idiatov (toura), Alexandre Zheltov (gban), Anna Erman (dan-blo), Elena Perekhvalskaya (mwan).

Membres de l'expédition de l'année 2003 avec leurs assistants de langues

Grâce à la prolongation du projet accordée par le FNS au vu des conditions particulières prévalant dans le contexte de recherche ivoirien, grâce à un financement généreusement offert par les chercheuses Margrit Bolli et Eva Flik (Société Internationale de Linguistique) ainsi que grâce à une subvention de la Fondation Russe pour les Sciences Humaines (projet "Langues du monde: Langues mandé, No. 04-04-00262a), le rythme des enquêtes de terrain annuelles a repris dès le début de l’année 2004.

2004

Participants:

Valentin Vydrin (diriction; dan-gwèètaa), Anna Erman (dan-blo), Elena Perekhvalskaya (mwan), Tatiana Nikitina (wan), Denis Paperno (beng).

Rapport de l'expédition de l'année 2004

2005

Participants:

Valentin Vydrin (direction; dan-gwèètaa), Anna Erman (dan-blo), Elena Perekhvalskaya (mwan), Denis Paperno (beng), Olga Kuznetsova (gouro).

Rapport de l'expédition de l'année 2005

L’acceptation d’une demande de relance par le Fonds National Suisse de Recherches Scientifiques a permis de reconduire le projet sur les langues mandé-sud pour une durée de trois ans à partir du 1er septembre 2005 dans le même cadre que précédemment en tant que projet de la coopération helvético-russe (voir SCOPES, www.snf.ch). Le projet, relancé sous le titre de “Exploring an African terra incognita: lexicology and reconstruction in South Mande languages” (SUBJ 062156.00) a en outre bénéficié durant cette période de l’appui financier de Margrit Bolli et Eva Flik (Société Internationale de Linguistique), ainsi que de la subvention de la Fondation Russe pour les Sciences Humaines.

2006

Grâce à ce soutien, l’équipe de recherche russe, concentrée une fois de plus à Abidjan, a vu renforcer sa présence sur le terrain dès le début de l’année 2006:

Valentin Vydrin (direction; dan-gwèètaa), Anna Erman (dan-blo), Elena Perekhvalskaya (mwan), Denis Paperno (beng), Olga Kuznetsova (gouro), Natalia Kuznetsova (gouro), Ecatherina Kotchmar (gban), Tatiana Nikitina (wan), Artem Davydov (karanjan, un des parlers manding).

Dès 2001, une tradition s'est créée de la présentation des résultats de recherches des membres de l'expédition devant les chercheurs de l'Institut de Linguistique Appliquée (ILA) de l'Université du Cocody. En 2006, ces présentations se sont transformées en colloques annuels de l'ILA "Langues ivoiriennes: Théorie et pratique", avec la participation des chercheurs russes et ivoiriens.

Rapport de l'expédition de l'année 2006

2007

La défection de quelques membres de l’équipe pour des raisons principalement liées à la poursuite de leur carrière académique en Russie a toutefois pu être compensée par la prise en compte de nouvelles langues, grâce à quelques nouveaux membres qui l’avaient rejointe :

Valentin Vydrin (direction générale; dan-gwèètaa), Anna Erman (dan-blo), Elena Perekhvalskaya (mwan), Olga Kuznetsova (gouro), Natalia Kuznetsova (gouro), Nadezda Makeeva (kla-dan), Maria Tsyurupa (yaouré).

Membres de l'expédition de l'année 2007 avec leurs assistants de langues

La tradition des colloques à l'ILA "Langues de Côte d'Ivoire: Théorie et pratique" a continué en 2007.

Rapport de l'expédition de l'année 2007

En 2008, une subvention de la Fondation Russe des Etudes Humaines fut obtenue pour le projet "Description intégrale des langues mandé-sud: dictionnaires, grammaires, corpus des textes". Cela a permis d'élargir l'aire des études aux langues mandé parlées en Guinée et de constituer deux équipes de chercheurs russes, l’une assignée au champ d’enquête ivoirien (à Abidjan) et l’autre au volet guinéen (à Nzérékoré).

Equipe ivoirienne: Elena Perekhvalskaya (chef d'équipe; mwan), Olga Kuznetsova (gouro), Natalia Kuznetsova (gouro), Nadezda Makeeva (kla-dan).

Equipe guinéenne: Valentin Vydrin (chef d'équipe; dan-gwèètaa, maninka), Marie Konoshenko (kpelle), Alexandra Vydrina (kakabe). Les jeunes membres de l'équipe guinéenne sont présentés sur la photo:

Alexandra Vydrina et Maria Konoshenko avec un guide dans les ruines de la forteresse des esclavagistes aux îles de Los

Rapport de l'expédition de l'année 2008

En 2008, la deuxième étape du projet helvetico-russe a pris fin. En décembre, deux dictionnaire ont paru: dan de l'ouest-français et dan de l'est-français (cf. la page du site "Dan"). Donc l'expédition de 2009 a commencé par des fêtes de dédicace des deux dictionnaires. La première fête, solennelle, pour le dan de l’est, a eu lieu le 3 janvier 2009 avec beaucoup de participants, au village de Santa qui est le centre de la sous-préfecture Gouéta à l'Ouest de Côte-d'Ivoire. La deuxième fête, plus modeste, s’est passée à Danané, le centre administratif des Dan de l'ouest, le 5 janvier. Les membres de l'expédition ayant assisté à cette fête sont les suivants:

Thomas Bearth et Valentin Vydrin (directeurs des recherches), Anna Erman (dan-blo), Nadezda Makeeva (kla-dan), Tatiana Sokolova (anthropologue).

Après les fêtes, Anna Erman est restée à Danané pour la collecte de données sur le dan-blo, Thomas Bearth est revenu à Abidjan, et les autres participants de l'équipe russe sont partis en Guinée, où ils ont été rejoints par la deuxième partie de l'équipe. Après un trajet Conakry-N'Zérékoré, qui s'est avéré pas très facile (le transport public en Guinée est riche en surprises!), pour certains membres de l'équipe; et après des pérégrinations au Fouta-Djallon, en quête de nouveaux dialectes et d’assistants de langue, pour les autres; toute l'expédition s'est rassemblée à N'Zérékoré pour y passer six semaines, jusqu'en fin février 2009. Les participants de cette étape sont (dans la photo de gauche à droit):

Nadezda Makeeva (kla-dan, avec son assistant Sahi Bamba), Daria Mischenko (looma, et son assistant Samuel Zoumanigui), Maria Konoshenko (kpelle, et son assistant Michel Onikoyamou et Davide Lamaa), Maria Khatchaturyan (assise; mano, et son assistant d'Elis Sandi), Alexandra Vydrina (kakabé, et son assistant Samba Gnouba Keïta, dit "d'Artagnan"), Valentin Vydrin (dirigeant; dan-gouéta, et son assistant Kessé Monghan, dit "Alphonse"). Tatiana Sokolova était partie à la fin du mois de janvier, elle n'est donc pas sur la photo.

Une continuation de l'expédition de l'année 2009 a été un voyage en Côte-d'Ivoire d'Elena Perekhvalskaya et Olga Kuznetsova en avril-mai. Un moment important a été le retour partiel au modèle original de l'expédition: la plupart du temps, Elena Perekhvalskaya a passé au village de Bambalouma, dans la zone mwan, et dans une famille mwan à Bouaflé.

Voici un rapport scientifique de l'expédition de 2009.