MANDE LANGUAGES
 

Soussou et dialonké

 
Avant le djihad peul du 18e siècle, les ancêtres des soussou (soso, susu) et diallonké (jalonké, yalunka) occupaient le plateau du Fouta-Diallon, puis ils ont été repoussés vers la côte et vers les marges du plateau. Souvent on considère le soussou et le diallonké comme des dialectes d'une seule langue, mais en réalité l'intercompréhension entre les deux lectes est problématique. Le soussou est parlé par environ un million de gens, y compris 800.000 en Guinée et les autres 200.000 en Sierra Leone, au long de la frontière avec la Guinée. Le diallonké/yalounka est parlé par environ 130.000 personnes en Guinée, Sierra Leone, Mali, Sénégal.

Carte des langues soussou et diallonké

Le soussou est sujet de nombreuses publications, surtout anciennes. Parmi les parutions relativement nouvelles, où la phonologie soussou est représentée correctement, il faut mentionner les travaux d'Aboubakar Touré et Claire Grégoire:

Grégoire, Claire. La tonalité des mots composés et celle du présent progressif en soso. In: Journées d'études, Langues et linguistique manding. Orcemont, 5-7 Juillet 1978, vol. 1, pp. 75-86.

Touré, Aboubacar. Eléments de description de la langue soso. Thèse de Doctorat. Université Stendhal-Grenoble III, 1994, 311 p.

Touré, Aboubacar. Parlons soso. Langue et culture du peuple de la Guinée Maritime. Paris : l’Harmattan, 2004, 208 p.

Dans un ouvrage plus ancien de Maurice Houis les tons sont notés, mais les chercheurs qui sont venus après lui y ont trouvé des nombreuses erreurs en ce qui concerne les tons et la longueur vocalique:

Houis, Maurice. Etude descriptive de la langue susu. Dakar, IFAN, 1963, 183 p.

Il existe plusieures petits dictionnaires soussou, mais aucun parmi eux ne distingue les tons et les longueurs vocaliques:

Lexique Susu-Français. Rep. de Guinée : Service Alphabétisation et Education des Adultes, 88 p.

Lacan, Ph. Grammaire et dictionnaire français-soussou et soussou-français. Bordeaux–Conakry–Kindia, 1942, 404 p.

Raimbault, R.P. Dictionnaire français-soso et soso-français (2e ed.). Rome : Sodalité de St. Pierre Claver, 1923, 165 p.

Un dictionnaire soussou est en train d'être élaboré, depuis longtemps, par un missionnaire protestant Brad Willits, mais il est difficile à dire quand ce dictionnaire sera publié.

Quelques informations sur l'utilisation de l'écriture arabographique parmi les soussou se trouvent dans l'ouvrage suivant de Valentin Vydrin:

Vydrine, Valentin. Sur l'écriture mandingue et mandé en caractères arabes (mandinka, bambara, soussou, mogofin). Mandenkan 33, 1998, 87 p.

En Russie, le soussou est objet d'études d'un chercheur de l'Institut de linguistique de l'Académie des Sciences de la Russie (Moscou) Andreï Shluinsky.

Andrei Shluinsky

Voici quelques-unes de ces ouvrages traitant du soussou:

Шлуинский А.Б. Полисемия хабитуалис – футурум: показатель -ma в языке сусу // Исследования по языкам Африки 2005. Сборник статей, посвященный 40-летию отдела африканских языков. М.: Советский писатель, 2006. С. 332-344. [Andrei Shluinsky. La polysémie habituel-futur: la marque -ma en soussou. In: Issledovanija po jazykam Afriki - 2005. Sbornik statej, posviaschennyj 40-letiju otdela afrikanskikh jazykov. Moscou: Sovetskij pisatel', 2006, pp. 332-344.]

Шлуинский А.Б. Имя деятеля и хабитуалис: семантическая и диахроническая связь // Плунгян В.А., Татевосов С.Г. (ред.). Исследования по глагольной деривации. М.: Языка славянских культур, в печати. [Andrei Shluinsky. Le nom d'agent et l'habituel: la liaison sémantique et diachronique. In: Vladimir Plungian, Sergei Tatevosov (eds.). Recherches en dérivation verbale. Moscou: Jazyki slav'anskikh kul'tur. (sous presse).]

Шлуинский А.Б. Типология предикатной множественности: количественные аспектуальные значения. Канд. дисс. Филологический факультет МГУ, 2005, 372 с. [Andrei Shluinsky. La typologie du pluriel du prédicat: les valeurs aspectuelles quantitatives. Thèse de doctorat "Kandidatskaya dissertatsija", Faculté de Lettres, Université d'Etat de Moscou, 2005, 372 p.]

Шлуинский А.Б. Рефлексивизация в контексте прямого дополнения в языке сусу // Африканский Сборник - 2007. Под ред. В.Ф.Выдрина. СПб: Наука, 2008, с. 436-453. [Andrei Shluinsky. Réflexivisation dans le contexte du complément d'objet directe en soussou. In: Valentin Vydrin (éd.) Collection africaine - 2007. St. Petersbourg: Nauka, 2008, pp. 436-453.]

Plusieurs articles sur la langue diallonké (il s'agit d'un dialecte parlé à la jonction des frontières du Sénégal, de la Guinée et du Mali, du côté malien) ont été publiés par Boniface Keïta et Denis Creissels dans les années 1980 dans la revue Mandenkan. Plus récemment, une thèse très fournie d'information a été soutenue par Friederike Lüpke:

Friederike Lüpke. A grammar of Jalonke argument structure. 2005.

Lüpke a travaillé sur un dialecte nord-ouest, parlé au Fouta-Diallon en Guinée. Il semblerait qu'il s'agit du seul lecte dans toute la famille mandé où les tons ont disparus.

Un dictionnaire diallonké (d'un dialecte guinéen de la région de Faranah) est en train d'être élaboré par Greg Prouett, un missionnaire de la mission Pioneer Bible Translators, mais il est inconnu quand ce dictionnaire sera publié. Très prochainement, la revue Mandenkan publiera deux petits dictionnaires du diallonké, ceux de Denis Creissels et de Friederike Lüpke.