MANDE LANGUAGES
 

Kakabe

 

Les Kakabé habitent au plein centre du Fouta-Djallon entourés par les Peuls qui excercent une domination politique et culturelle.

Carte de la langue kakabé

Il est très difficile d'évaluer le nombre des locuteurs du kakabé, parce qu'ils n'ont jamais été pris en compte dans les recensements: en face des étrangers, les Kakabé s'identifient souvent avec les Peuls. Pratiquement tous les Kakabé sont bilingues; beaucoup d'eux, à part pular, parlent aussi le maninka. Le kakabé est une langue menacée; presque partout, la jeunesse parle la langue maternelle beaucoup moins bien que le pular. La situation est moins grave dans la sous-préfecture de Kankalabé, au sud de Labé, mais là aussi, le bilinguisme kakabé-pular est total.

Alexandra Vydrine au village de Saajoya. Janvier 2009

En 2001, Valentin Vydrine a visité un des villages kakabé, Sokotoro. Un peu plus tard, il a publié une brève note:

Выдрин В.Ф. Какабе, неизвестный язык манде на Фута-Джаллоне // IX Конференция африканистов “Африка в контексте отношений Север – Юг”. Москва , 21-23 мая 2002 г . Тезисы 10 секции “ Языкознание ”. С . 10-11. [Valentin Vydrine. Le kakabé, une langue mandé inconnue du Fouta-Djallon. In: 9e Colloque des africanistes "L'Afrique dans le contexte des relations "Nord - Sud". Moscou, le 21-23 mai 2002. Actes de la section 10: La linguistique, pp. 10-11.]

Les données enregistrées en cours de cette visite sont restées longuement sans mouvement (ou, plutôt, elles ont été occasionellement utilisées dans les études comparatives).

En 2007, Alexandra Vydrina s'est mis aux études kakabé. Même avant son premier voyage en Guinée, elle a analysé les données de Valentin Vydrine, ce qui lui a permis de tirer des conclusions intéressantes concernant les traits phonologiques du dialecte kakabé du village de Sokotoro. Quelques-unes de ces conclusions ont été présentées dans sa communication lors d’un colloque:

Выдрина А.В. Реализация референтного артикля в языке какабе // Четвёртая Конференция по типологии и грамматике для молодых исследователей. Материалы. СПб 01-03 ноября 2007 г. СПб: Нестор-История, 2007. С. 10-11. [Alexandra Vydrina. Réalisation de l'article référentiel en kakabé. In: 4e Colloque des jeunes chercheurs sur la typologie et grammaire. Actes. St. Petersbourg, le 1-3 novembre 2007. St. Petersbourg: Nestor-Istoria, 2007, pp. 10-11.]

 

Alexandra Vydrina avec son assistant de langue Samba Gnouma Keïta. N'Zérékoré, février 2009

Au cours de sa première expédition en Guinée (janvier-mars 2008), Alexandra s'est occupée de la phonologie du dialecte Sokotoro de la langue kakabé, de la dérivation actencielle du verbe, de la collecte des matériaux lexicaux. Une description du système phonologique de cette langue a été représentée dans son travail de fin de 3ème anné (2008):

Выдрина А.В. Фонологическая система языка какабе. [Alexandra Vydrina. Le système phonologique de la langue kakabé.].

L'auteur de cet ouvrage a tiré beaucoup de conclusions intéressantes, en particulier: le statut différent de longueur vocalique dans la position finale et non-finale du pied métrique; de la neutralisation des oppositions tonales dans les positions autres qu'initiale dans la phrase, ce qui est, sans doute, dû à l'influence du pular... Certaines conclusions sont présentées dans l'article suivant:

Alexandra Vydrina. Vowel length in the Kakabe language. Mandenkan 44, 2008, pp. 79-88.

En janvier 2009, Alexandra Vydrina et Valentin Vydrine ont visité une autre zone où la langue kakabé est parlée, dans la sous-préfecture de Kankalabé. Au cours de la même visite ils ont établi que le soi-disant "kourou-maninka", parlé dans plusieurs villages au nord de Porédaka, est en fait un dialecte de kakabé, plutôt que du maninka.

En janvier-février, Alexandra a travaillé avec un locuteur du kakabé provenant du village de Saajoya (sous-préfecture Kankalabé). Il s'est avéré que son dialecte diffère considérablement du dialecte du village de Sokotoro. En particulier, il a un passif morphologique (ce qui s'explique sans doute par une influence du pular).

Les matériaux des deux saisons de terrain ont servi de base du travail de fin d'année en 2009 et d'un article :

А.В.Выдрина. Аргументная структура и актантные деривации в языке какабе. [Alexandra Vydrina. La structure des arguments et les dérivations actancielles en kakabé.] St. Pétersbourg, 2009.

Выдрина А.В. Показатель глагольной множественности в языке какабе // Африканский Сборник – 2009. СПб: МАЭ РАН, 2009. С. 269-288 [Alexandra Vydrina. La marque de la pluralité verbale en kakabé. Collection Africaine – 2009. St. Pétersbourg: Musée d'anthropologie et d'ethnographie, 2009, pp. 269-288.].

En même temps, Alexandra continue le travail de dictionnaire qui comptait environ 1730 entrées fin mai 2009.