MANDE LANGUAGES
 

Mano

 

Carte de la langue mano

Marie Khatchaturyan et son assistant de langue Elis Sandi à N'Zérékoré

Le mano est parlé par environ 250 mille locuteurs au Libéria et en Guinée. Au Liberia il est depuis longtemps étudié par les missionnaires et par les linguistes américains du Corps de la Paix. Grâce à leurs efforts, deux manuels pratiques de cette langue ont été élaborés dont la transcription phonologique (segmentale et tonale) est correcte :

Vern C. Neal, William C. Sinclair, Bartholomew J. Finn, Marilyn Compton. Beginning Mano. A course for Speakers of English. San Francisco. 1946. Ms.

Peter deZeeuw, Rexanna Kruah. A Learner Directed Approach to Mano: A handbook on communication and culture with dialogs, texts, cultural notes, exercises, drills and instructions. East Lansing: Michigan University, 1981. 298 p.

Il faut mentionner également le travail d'Etta Becker-Donner, surtout pour mettre le lecteur en garde : sa transcripton et notation tonale très souvent erronnées ont trahi plus d'un linguiste typologue au sujet des réalités du mano :

Etta Becker-Donner. Die Sprache der Mano. Graz-Wien-Köln, 1965. 215 S.

Une partie mineure des Mano (un peu plus de 70 mille) habitent en Guinée. A l'époque de Sécou Touré cette langue a acquis le statut d'une des "langues nationales". Des tentatives on été faites d'introduire l'éducation scolaire en mano ; des articles en mano étaient publiés sporadiquement dans le supplément hebdomadaire à l'organ du Parti Démocratique de la Guinée "Horoya". Après 1984, lorsque le développement des langues locales a été exclu du nombre des priorités de l'État, les études du mano se sont pratiquement arrêtées. Cependant, tout dernièrement, les missionnaires protestants accusent un intérêt cautieux à cette langue.

En 2008, Marie Khatchaturyan, une étudiante de l'Université d'État de Moscou, a entamé ses études du mano. En janvier-février 2009, elle a participé dans l'expédition linguistique russe en Afrique de l'Ouest.

Maria a consacré son premier séjour en Afrique à la phonétique et à la phonologie du mano. Les résultats de ses études sont présentés dans son travail de fin d'année universitaire et un article (en russe):

Khatchaturyan, Maria. Le système phonologique de la variante guinéenne de la langue mano. Moscou, 2009.

Хачатурьян М.Л. Сегментная фонология гвинейского мано // Африканский Сборник – 2009. СПб: МАЭ РАН, 2009. С. 403-416. [Khatchaturyan, Maria. La phonologiq segmentale du mano guinéen. In: Collection Africaine - 2009. St. Pétersbourg: Musée d'anthropologie et d'ethnographie, 2009, pp. 403-416.]