MANDE LANGUAGES
 

Dan-gwèètaa

 

La première description de la phonologie du dan-gwèètaa a été fait par Thomas Bearth et Hugo Zemp:

Bearth, Thomas &  Zemp, Hugo. The phonology of Dan (Santa). Journal of African Languages, vol. 6, part 1, 1967, pp. 9-29.

Cette étude est remarquable par le fait qu'il s'agit de la première description d'une langue où cinq niveaux tonaux sont pertinents. On peut mentionner, dans cette relation, que Nicolaï Troubetskoï avait affirmé, dans son cours de la phonologie générale, qu'aucune langue ne pouvait avoir plus de trois tons unis.

En 2001, une recherche du dan-gwèètaa a été commencée par Alyona Tcherdyntseva. Elle a publié l'article "Аспекто-темпоральная система дан (диалект гуэта) [Le système aspecto-temporel du dan (dialecte de Gwèètaa)]" dans le volume "Les langues mandé sud : La linguistique aux rythmes africains. Matériaux de l’expédition pétersbourgeoise en Côte d’Ivoire. Le volume dédié à Konstantin Pozdniakov à l’occasion de son 50e anniversaire. St. Pétersbourg : Espace Européen, 2002].

Valentin Vydrin et Kessegbeu Mongnan au travail

En 2002, après qu'elle avait quitté le projet, la recherche du dan-gwèètaa est passé à Valentin Vydrin.

Une première édition du dictionnaire dan-gwèètaa a paru en decembre 2008 :

Valentin Vydrine, Mongnan Alphonse Kességbeu. Dictionnaire Dan – Français (dan de l’Est) avec une esquisse de grammaire du dan de l’Est et un index français-dan. St Pétersbourg : Nestor-Istoria, 2008. 368 p.

Dans les grandes lignes, une esquisse de la grammaire dan-gwèètaa est écrite en russe :

Valentin Vydrin. Esquisse de la grammaire du dan-gwèètaa (en russe) (une version préliminaire du 3 Août 2008).

A part cela, plusieurs articles sont publiés ou préparés à la publication, où sont analysés certains aspects du système grammatical et lexical du dan-gwèètaa. En particulier, il s'agit des adjectifs dont le comportement en dan est radicalement différent de ce qu'on observe, par exemple, dans les langues manding:

Valentin Vydrine. Les adjectifs en dan-gwèètaa. Mandenkan, 43, 2007, pp. 77-103.

Un autre sujet traité est les préverbes. D'abord, une communication a été faite:

Локативные превербы в языках манде // Проблемы типологии и общей лингвистики. Международная конференция, посвящённая 100-летию со дня рождения проф. А.А.Холодовича. СПб, 4-6 сентября 2006. Материалы. СПб.: Нестор-История, 2006. С. 36-40. [Vydrin, Valentin. Les préverbes locatifs dans les langues mandé. Problèmes de la typologie et de la linguistique générale. Actes du Colloque international dédié au 100e anniversaire du Prof. A. Kholodovitch. St. Petersbourg, le 4 à 6 Septembre, 2006. St. Petersbourg: Nestor-Istoria, 2006, pp. 36-40.]

Plus tard, des recherches supplémentaires ont été entreprises, ce qui a radicalement changé l'interprétation. Il s'est averé que le comportement des préverbes en dan-gwèètaa est encore plus extravagant qu'on n'en avait pensé : en fait, leur comportement érode la limite entre les catégories nominales et verbales, entre le mot et l'affixe. Les résultats de ces recherches sont exposés dans un article :

В.Ф.Выдрин. Превербы в языке дан-гуэта // Вопросы языкознания, № 2, 2009, с. 75-84 [Vydrin, Valentin. Les préverbes en dan-gwèèta. Voprosy jazykoznanija, No. 2, 2009, pp. 75-84.]

Les "noms locatifs" est un autre sujet peu habituel pour la linguistique mandé, il sape le stéréotype des langues "isolantes, avec des éléments de l'agglutination". Un article qui traite ce sujet n'est pas encore publié :

Valentin Vydrine. Noms locatifs en dan-gwèètaa.

En parlant du système aspectuel, il faut mentionner la position central d'un "agglomerat aspectuel" extraordinaire, "l'aspect neutre":

В.Ф.Выдрин. "Нейтральный вид" в дан-гуэта и акциональные классы // Вопросы языкознания, № 5, 2010, с. 63-77. [Valentin Vydrin. L’« aspect neutre » en dan-goueta et l’Aktionsart. Voprosy Jazykoznanija, 5, 2010, pp. 63-77.]

Les stratégies de relativisation en dan sont fort différentes de celles des langues manding : ici, une relativisation à la "tête extérieure" prédomine (la phrase nominale relativisée se trouve hors la proposition relative subordonnée). En même temps, la stratégie de relativisation "à gauche" est très courante, la stratégie qui entraîne une nominalisation du verbe de la phrase relative, ce qui n'empêche pas au verbe de garder ses compléments d'objet indirect avec des postpositions. La relativisation en dan-gwèètaa, en comparaison avec le bambara, est traitée dans l'article suivant :

В.Ф.Выдрин. Стратегии релятивизации в языках манде (на примере дан-гуэта и бамана) // Африканский сборник - 2007. Под ред. В.Ф.Выдрина. СПб: Наука, 2008. С. 320-330. [Vydrin, Valentin. Stratégies de relativisation dans les langues mandé: les cas du dan-gwèètaa et du bambara. La Collection Africaine - 2007. St. Petersbourg: Nauka, 2008, pp. 320-330.]

Des sujets ethnolinguistiques n'échappent pas aux membres de l'équipe linguistique russe. Une description du système des termes de parenté dan-gwèètaa, en comparaison avec ceux des autres zones du pays Dan, est présentée dans l'article suivant :

В.Ф.Выдрин. Терминология родства и свойства в дан-гуэта (Кот д’Ивуар) // Ad hominem. Памяти Николая Гиренко. СПб: Музей антропологии и этнографии РАН, 2005. С. 41-66. [Vydrin, Valentin. La terminologie de parenté en dan-gwèètaa (Côte-d'Ivoire). Ad hominem. A la mémoire de Nikolaï Girenko. St. Petersbourg: Musée d'Anthropologie et Ethnographie, 2005, pp. 41-66.]