MANDE LANGUAGES
 

Busa, boko, bokobaru

 

On avait cru pendant longtemps qu'il s'agissait ici des dialectes d'une seule langue. Maintenant, grâce aux études solides de Ross Jones, il est évident qu’il s’agit plutôt d’un groupe des langues prochement apparentées.

La langue la plus importante numériquement et le bokobaru, elle est parlée par au moins 110.000 personnes, dont environ 70.000 sont au Bénin, et 40.000 au Nigeria. Le nombre des locuteurs du boko est environ 30.000, et le busa est la langue natale de 20.000 personnes, et encore 20.000 le parlent comme une seconde langue.

Carte des langues busa, boko, bokobaru

Les publications les plus importantes sur ces langues sont les dictionnaires et la grammaire de Ross Jones, qui a passé des dizaines d'années parmi les Bokobaru, les Busa et les Boko en traduisant la Bible et en faisant le travail d'alphabétisation:

Jones, Ross. The Boko/Busa Language Cluster. LINCOM Studies in African Linguistics (Los Angelos) 30. München – Newcastle: LINCOM Europa, 1998, 353 p.

Jones, Ross. Bokobaru dictionary. LINCOM Europa: München. (Languages of the World/Dictionaries 30), 2004, 338 p.

Jones, Ross. Boko dictionary. LINCOM Europa: München. (Languages of the World/Dictionaries 24), 2004, 313 p.

Jones, Ross. Busa dictionary. LINCOM Europa: München. (Languages of the World/Dictionaries 31), 2004, 201 p.

Il faut mentionner également un article du même auteur:

Jones, Ross. Coreference marking in Boko - Logophoricity or not? Journal of African Languages and Linguistics, 21 (2), 2000, pp. 135-159.

Il y a également des ouvrages plus anciens qui n'ont pas perdu leur valeur:

Wedekind, Klaus. An outline of the grammar of Busa (Nigeria). Kiel, 1972.

Prost, André. Essai de description grammaticale de la langue boko ou boussa de Segbana Dahomey. Annales de l’Université d’Abidjan. Série H, IX, 1976, pp. 143-246.