MANDE LANGUAGES
 

Chercheurs russes des langues mandé

 
L'étude des langues mandé est un des domaines prioritaires du Département d'Afrique du Musée d'Anthropologie et Ethnographie de l'Académie des Sciences de la Russie. A part les chercheurs du Musée (Valentin Vydrin, qui s'occupe du dan-gwèètaa, des langues manding et la famille mandé en général ; et Anna Erman, qui travaille sur le dan-blo), l'équipe russe des études linguistiques mandé inclut :
  • Institut des recherches linguistiques, Académie des Sciences, St. Petersbourg: Elena Perekhvalskaya, chercheuse (mwan); Olga Kuznetsova, étudiante (gouro); Natalia Kuznetsova, étudiante (gouro); Tatiana Nikitina, chercheuse (wan; en même temps, Tatiana est une chercheuse à Stanford University, California, Etats-Unis);
  • Université d'Anvers: Dmitry Idiatov, chercheur (toura);
  • chair des études africaines, Faculté orientale, Université d'Etat de St. Petersbourg: Alexandre Zheltov, chef du Département (gban); Artem Davydov, étudiant (karanjan, un des parlers manding de Côte-d'Ivoire, mandinka et maninka);
  • chair de la linguistique générale, Faculté des lettres, Université d'Etat de St. Petersbourg: Marie Konoshenko, étudiante (kpelle); Alexandra Vydrina, étudiante (kakabé); Daria Mischenko, étudiante (looma);
  • Université Russe des Etudes Humaines: Nadezda Makeeva, étudiante (kla-dan);
  • département de la linguistique typologique et appliquée, Faculté des lettres, Université d'État de Moscou: Denis Paperno, étudiant (beng; en même temps, Denis est un thésard à l'Université de l'État de Californie, Etats-Unis).

Parmi d'autres collègues qui travaillent en contact étroit avec l'équipe, on peut nommer des chercheurs de l'Institut de linguistique de l'Académie des Sciences de la Russie (Moscou): Andrey Shluinsky (soso); Anna Urmanchieva (soninké), mais aussi Antonina Koval (pulaar-fulfuldé), et Vladimir Plungian (typologie linguistique).

L'équpe russe des études mandé est en coopération fructueuse, dans le cadre d'un projet de lexicographie des langues mandé, soutenue par la Fondation Nationale Suisse des Etudes Scientifiques, avec Thomas Bearth (Université du Zürich), et aussi avec les chercheurs de la Société Internationale de Linguistique, surtout avec Margrit Bolli (Suisse). Il faut mentionner une collaboration ancienne et productive avec les chercheurs du CNRS et l'INALCO en France, surtout avec Konstantin Pozdniakov et Gérard Dumestre (Paris), mais aussi avec Denis Creissels (Université du Lyon).